Texte paru dans: / Appeared in:
*


Diapason # 695 (12 /2020)
Pour s'abonner / Subscription information


Naïve
OP 30580




Code-barres / Barcode : 709861305803

Appréciation d'ensemble:

Outil de traduction (Très approximatif)
Translator tool (Very approximate)
 

Analyste: Denis Morier

 

Dès la création de son ensemble, en 1984, Alessandrini plaçait Monteverdi au centre de son infatigable « quête du sens et du son perdu ». Chacune de ses productions fut une révélation, même lorsqu'elle proposait la relecture d'un ouvrage qu'il avait déjà gravé. Il y quinze ans, il revisitait ainsi le Sesto Libro, comme s'il s'agissait d'un territoire inconnu. Puis survint, il y a quatre ans, son bouleversant « Night Stories of lovers, and warriors » et ses madrigaux guerriers d'anthologie. Il jette cette fois son dévolu sur un Livre auquel il ne s'était pas encore confronté, et qui ne bénéficiait, jusque-là, d'aucune référence incontournable (les versions du Consort of Musicke, chez Virgin, et de la Venexiana, pour Glossa, sont honorables). Le Terzo Libro de 1592 est le « Livre de la rupture », celui où Monteverdi trace pour la première fois les chemins de sa « seconde pratique », deux ans après son arrivée à la cour de Mantoue. À l’origine de cette mutation de style se trouve le goût excentrique du duc Vincenzo Gonzaga, entre préciosité et mépris aristocratique des conventions. Alessandrini inscrit sa lecture dans le prolongement de sa précédente anthologie, touchant à la même vérité expressive, dictée par la puissance évocatrice des vers du Tasse et de Guarini. Au Combattimento de 1638 répond ici Vattene pur crudele; à l'agonie théâtralisée de Clorinde succèdent les imprécations stylisées d'Armide. Si, dans ces pages séparées par plus de quatre décennies, les langages et les outils musicaux paraissent distincts (le stile rappresentativo fait place au contrepoint), compositeur et interprète révèlent la permanence et l'unité de leur démarche. Alessandrini déploie ses neuf chanteurs, dont cinq femmes, en diverses combinaisons, pour former vingt polyphonies a cinque voci. Il en résulte un perpétuel a cappella aussi pur que chamarré, qui met les timbres et les mots à nu. Ces neuf voix somptueuses et touchantes, assez lyriques, sont toutes engagées dans une fascinante dramaturgie sonore. Le charme ardent d'O come è gran martire, la subtilité légère d'O primavera, gioventù dell'anno, les enlacements radieux de Lumi, miei cari lumi, les plaintes funèbres de Rimanti  in pace: chaque miniature devient une fresque débordant de vie, de couleurs, de passions contrastées, un clair-obscur traversé de fulgurances, aux antipodes des mignardises de tant d'autres ! Après plus de trente ans d'un patient et fructueux compagnonnage, Alessandrini nous révèle un nouvel « art du madrigal » !

 

Rinaldo Alessandrini - au sujet de:
Monteverdi
Il terzo libro de' madrigali
 

« Le temps qui passe me convainc chaque jour davantage que nous devons rendre à Claudio Monteverdi un culte encore plus grand que celui dont il est l'objet. Ce qui me frappe le plus chez lui, ce n’est pas seulement sa vision prophétique du rapport entre poésie et musique, c'est surtout ce que j'appellerais "l'invention de la beauté humaine". Oscar Wilde, dans un de ses célèbres paradoxes, a écrit que "La vie imite l'art bien plus que l'art n'imite la vie". Monteverdi, qui avait adopté le principe platonicien de l'art comme imitation des idées, est parvenu à créer un modèle qui non seulement imite les idées dans leur vérité, mais les transforme puis les restitue à l'auditeur sous forme de beauté idéale - une beauté à laquelle nous aspirons tous au cours de notre vie, dans laquelle même les tourments douloureux, de quelque nature qu'ils soient, sortent transfigurés. Monteverdi part de la condition humaine pour en peindre une autre avec sa musique, laquelle donne accès, à travers l'exacerbation des passions, à une beauté vertigineuse. C'est ce que nous pourrions plus simplement appeler théâtralité... »
 


Sélectionnez votre pays et votre devise en accédant
à Presto Classical
(Bouton en haut à droite)

Livraison mondiale



 

Choose your country and curency when reaching
Presto Classical
(Upper right corner)

Worldwide delivery

         
   

Cliquez l'un ou l'autre bouton pour découvrir bien d'autres critiques de CD
 Click either button for many other reviews