Texte paru dans: / Appeared in:
*


Classica # 208/ (12 / 2018)
Pour s'abonner / Subscription information


Ricercar
RIC396



Code-barres / Barcode : 5400439003965

Appréciation d'ensemble:

Outil de traduction (Très approximatif)
Translator tool (Very approximate)
 

Analyste:  Jérémie Bigorie

Un visage net d'Alessandro Scarlatti peine à émerger de son catalogue abondant, dans lequel son talent se prête aux styles les plus divers selon les époques, les villes et la destination de ses oeuvres. C'est à Rome, où il approche le grand Corelli par l'entremise du cardinal Ottoboni, qu'il compose la majorité de ses cantates, l'opéra étant tenu pour un genre suspect par le clergé romain. On en dénombre plus de sept cents; c'est davantage que Bach ou Telemann... mais moins que Graupner. Nicolas Achten porte ici son dévolu sur six cantates arcadiennes en mettant à profit la pratique du suonar pieno telle que Gasparini la promeut dans son traité L'armonicopraticoal cimbalo (1708). En quoi consiste‑t­elle ? À « enrichir le spectre harmonique du clavecin ( ) il exhorte en outre à rechercher de nouvelles dis­onances qui pourraient plaire à l'oreille ». Instrumentalement, cela se concrétise par un continuo « épicé » qui comprend, en sus d'un clavecin italien, un théorbe, deux archiluths et l'appoint occasionnel de la guitare et de la harpe. Le résultat, magique, nous plonge avec bonheur dans l'amour non payé de retour de Tyrsis pour Phyllis (Sovra carro stellato) ou au coeur de l'angoisse d'être trompé dans Imagini d'orrore. Le soprano onctueux et bien focalisé de Deborah Cachet donne la réplique, dans les cantates en duo, au baryton de Nicolas Achten qui officie par ailleurs à la direction et au théorbe ; d'où une projection aussi prudente que touchante, parfaitement appareillée à ce répertoire intimiste.


Support us financially by purchasing this disc from eiher one of these suppliers.
  FR  -  U.S.  -  UK  -  CA  -  DE  JA -  
Un achat via l'un ou l'autre des fournisseurs proposés contribue à défrayer les coûts d'exploitation de ce site.

   

Cliquez l'un ou l'autre bouton pour découvrir bien d'autres critiques de CD
 Click either button for many other reviews