Texte paru dans: / Appeared in:
*


Diapason # 672 (10 /2018)
Pour s'abonner / Subscription information


Accent
ACC23343




Code-barres / Barcode : 4015023243439

Appréciation d'ensemble:

Outil de traduction (Très approximatif)
Translator tool (Very approximate)
 

Analyste: Olivier Fourés

Venise, après Rome, a été rapidement sensible à la flûte traversière, instrument en plein essor après les mises au point réalisées par Hotetterre à la fin du XVIIe siècle. Quand l'Ospedale della Pietà engage Ignazio Sieber pour enseigner l'instrument en 1728, le « flauto traversiere » jouit déjà de la meilleure réputation sur la lagune : en témoignent le redoutable solo que Vivaldi lui confie dans l'air « Sol da te » (Orlando furioso, 1727) et les pages qu'il lui destine dès 1710.

Frank Theuns explore ce répertoire vénitien avec trois concertos écrits pour l'instrument plus deux transcriptions de concertos pour hautbois (Opus 9 no 2 d'Albinoni) et flûte à bec (RV 441 de Vivaldi). Sa souplesse, son phrasé, sa précision et son timbre épatants bénéficient tout particulièrement au concerto méconnu de Galuppi, page élégante et spirituelle (bien restaurée pour cet enregistrement): du Vivaldi en perruque française. Beaucoup de finesse également dans le concerto d'Albinoni, mais on y souhaiterait une implication plus prononcée des Buffardins, notamment dans les passages orchestraux et sur les cellules de danses. La remarque vaut pour Vivaldi. Le solennel RV440 est plus réussi que les transes fiévreuses du RV 441 en do mineur (dont Theuns se sort magistralement sur le plan technique) et de La Notte, aux ritournelles si particulières qu'elles devraient être bien plus caractérisées. Un excellent disque « traversiere » en tous les cas.


 Support us financially by purchasing this disc from eiher one of these suppliers.
  FR  -  U.S.  -  UK  -  CA  -  DE  JA -  
Un achat via l'un ou l'autre des fournisseurs proposés contribue à défrayer les coûts d'exploitation de ce site.
 

   

Cliquez l'un ou l'autre bouton pour découvrir bien d'autres critiques de CD
 Click either button for many other reviews