Texte paru dans: / Appeared in:
*


Classica # 207/ (11 / 2018)
Pour s'abonner / Subscription information


Naïve
OP30572




Code-barres / Barcode : 709861305728

Appréciation d'ensemble:

Outil de traduction (Très approximatif)
Translator tool (Very approximate)
 

Analyste:  Tristan Labouret

Passionnantes et de styles variés, les oeuvres présentées sur ce sixième recueil de concertos pour violon de l'Édition Vivaldi ont toutes été composées en Bohême entre 1730 et 1731. Tonique et hyperexpressif comme à son habitude, Fabio Biondi ne laisse pas la moindre place aux temps morts. Il surprend cependant par sa nervosité excessive, à tel point que le disque comprend une quantité de scories qui rendent l'écoute inconfortable : dans les mouvements vifs, l'articulation des doigts de la main gauche fait régulièrement défaut, la désynchronisation avec l'archet saute parfois aux oreilles, le timbre s'effrite avant même les traits virtuoses, les aigus sont étriqués.

Alors qu'il peut compter sur le soutien d'un orchestre solide et attentif qui connaît cette musique sur le bout des doigts, Biondi se met lui-même en difficulté, précipitant systématiquement le tempo sans raison apparente. Les mouvements lents sont aussi régulièrement bousculés par le soliste et le timbre reste sec. Seuls quelques-uns (RV 282 et RV186) permettent de goûter à un violon plus chaleureux et à un phrasé apaisé. On reste cependant bien loin du Biondi maîtrisé et éclatant de La Stravaganza (Virgin, 2011) ou du niveau des deux précédents numéros vivaldo-violonistiques de la collection : Riccardo Minasi intense dans le volume IV, Dmitry Sinkovsky très inspiré dans le V.
 


Support us financially by purchasing this disc from eiher one of these suppliers.
  FR  -  U.S.  -  UK  -  CA  -  DE  JA -  
Un achat via l'un ou l'autre des fournisseurs proposés contribue à défrayer les coûts d'exploitation de ce site.

   

Cliquez l'un ou l'autre bouton pour découvrir bien d'autres critiques de CD
 Click either button for many other reviews