Texte paru dans: / Appeared in:
*


Classica # 207/ (11 / 2018)
Pour s'abonner / Subscription information


Naïve
OP30565



Code-barres / Barcode : 709861305650

Appréciation d'ensemble:

Outil de traduction (Très approximatif)
Translator tool (Very approximate)
 

Analyste:  Gaëlle Le Dantec
 

Aux XVII, et XVIIIe siècles, Rome regorge de talents musicaux, rassemblés notamment par la chapelle pontificale. Si l'opéra est moins présent qu'ailleurs, la musique profane n'est pas en reste, avec une pluie de cantates commandées par les théâtres et académies privés.

Ce programme ne présente donc qu'une photographie incomplète de la vie musicale romaine, couvrant quelques dizaines d'années et ne se concentrant que sur quelques musiciens choisis par Alessandrini. Panorama personnel ou prétexte à une nouvelle compilation ? Peu importe finalement, tant la musique transporte et l'interprétation globalement convainc.

Le disque s'ouvre avec le jeune Haen­del qui passa par Rome entre 1707 et l709. Après une sonate qui plante le décor, Sonia Prina et Sandrine Piau offrent un duo d’Aci, Galatea e Polifermo. C'est le seul moment où l'on entend la contralto vénitienne, Sandrine Piau régnant seule ensuite, pour le meilleur. Bouleversant « Tu del ciel» issu d'Il Trionfo del Tempo, temps suspendu et sensualité dans le « Queste lagrime » de Stradella, la chanteuse est si proche de la perfection dans l'expression et le style qu'on ne peut que la suivre. L'élégante cantate d'Alessandro Scarlatti prouve une fois de plus le talent de ce compositeur Sandrine Piau joue avec les couleurs de chaque pupitre du Concerto Italiano : un régal. Le concerto grosso de Corelli qui referme ce programme nous semble tout à coup bien décoratif. Rome ne s'est pas faite en un jour.


Support us financially by purchasing this disc from eiher one of these suppliers.
  FR  -  U.S.  -  UK  -  CA  -  DE  JA -  
Un achat via l'un ou l'autre des fournisseurs proposés contribue à défrayer les coûts d'exploitation de ce site.

   

Cliquez l'un ou l'autre bouton pour découvrir bien d'autres critiques de CD
 Click either button for many other reviews