Texte paru dans: / Appeared in:
*


Classica # 202/ (05/2018)
Pour s'abonner / Subscription information


Harmonia Mundi
HMM90236364



Code-barres / Barcode : 3149020236321 (ID638)

Appréciation d'ensemble:

Outil de traduction (Très approximatif)
Translator tool (Very approximate)
 

Analyste:  Philippe Venturini
 

PRIERES CELESTES

Marc Mauillon, accompagné par le jeu tout en délicatesse des trois instrumentistes, sublime le texte du premier cycle des Leçons de Ténèbres de Lambert.

Enregistré pour la première fois, ce cycle de Leçons de Ténèbres de Michel Lambert, vraisemblablement composé dans les années 1662‑1663, servira de modèle à ceux de Charpentier, Couperin et Lalande, que le disque a servi avec générosité. Le manuscrit laisse les interprètes face à de nombreuses questions, comme l'expliquent les artistes engagés dans cette aventure stimulante: « La partie vocale, abondamment ornée à partir du plain‑chant grégorien, n'est pas rigoureusement organisée rythmiquement par rapport à la basse continue. » Et de rappeler les nombreuses heures de tâtonnement avant de s'appro­prier le texte.

Le « style mélismatique avec une ligne mélodique chargée d'ornements » et l'ornementation « a priori libre et non mesurée », signalés respectivement par Catherine Massip et Thomas Leconte dans une présentation développée, sont en effet les premiers traits qui marquent l'auditeur. Comme si, un demi­siècle plus tard, résonnaient dans les églises de France les échos du recitar cantando des premiers opéras baroques d'Italie. Comme si, en ce temps pascal, les rubans, le velours et la soie dissimulaient le cilice du pénitent.

ENTRE PRÊTRE ET MAÎTRE

Il fallait, pour mener à bien un tel projet, un chanteur qui soit aussi un diseur, un artiste capable de naviguer entre les écueils qui ponctuent la partition sans perdre le cap. Le parcours de Marc Mauillon, qui releva plusieurs défis en solo, de Machaut à la musique d'aujourd'hui, laissait supposer qu'il était l'homme (bien que ces Leçons furent manifestement destinées à des femmes) de la situation. Il l'est sans conteste, convaincant comme un prêtre officiant du haut de sa chaire et séduisant comme un maître de l'air de cour.

Malgré la profusion de guirlandes, le texte reste d'une parfaite intelligibilité et le ton varie judicieusement au gré des versets, allant de la tristesse résignée de « Plorans plora­vit »(Beth) à la douleur de « Circumedificavit adversum » (Ghimel). Participation délicate et efficace des trois instrumentistes, prise de son de rêve d'Alban Moraud: ces Leçons de Ténèbres font leur entrée au catalogue par la grande porte. Celle du paradis?


Support us financially by purchasing this disc from eiher one of these suppliers.
  FR  -  U.S.  -  UK  -  CA  -  DE  JA -  
Un achat via l'un ou l'autre des fournisseurs proposés contribue à défrayer les coûts d'exploitation de ce site.

   

Cliquez l'un ou l'autre bouton pour découvrir bien d'autres critiques de CD
 Click either button for many other reviews