Texte paru dans: / Appeared in:
*

Classica # 178 (12/2015)
Pour s'abonner / Subscription information

Harmonia Mundi
HMU807574



Code-barres / Barcode : 0093046757465

Appréciation d'ensemble:

Outil de traduction ~ (Très approximatif)
Translator tool (Very approximate)
 

 
Analyste: Jérémie Bigorie

 

Un programme original consacré à Alessandro Scarlatti, une interprète dont le précédent disque (voir Classica n° 130, p. 93) nous avait séduits, une notice éclairante, un minutage généreux... le tout produit par un label à qui l’on doit tant de découvertes : c’est peu dire que les ingrédients semblaient réunis pour un enregistrement mémorable. D’où vient dès lors qu’un tenace sentiment d’inabouti nous gagne? Sans doute Elizabeth Watts s’est-elle aventurée dans un répertoire qui ne lui convient guère, même si certains airs, qui appartiennent pour la plupart au registre élégiaque, la montrent à son avantage. Ainsi de « Sussurrando il venticello » tiré de Tigrane où sa voix s’unit aux ondulations rythmiques du vent. Ainsi de la plainte de Laodice « Cara tomba del mio diletto », d’une écriture dépouillée, ou de « Mentr’io godo in dolce oblio » extrait de l’oratorio La Santissima Vergine del Rosario. Quand la bravoure s’impose, force est de reconnaître que la technique ne suit plus : les aigus sont souvent tendus, criés parfois (« Torbido, irato, e nero »), les vocalises se montrent laborieises laborieuses (« Esci omai » deMitridate Eupatore). Le grain de la voix manque surtout de sensualité ce qui nous incline à prendre en mauvaise part la définition de la cantate de chambre énoncée dans la notice : « une scène d’opéra désincarnée ». On regrettera d’autant plus ce rendez- vous manqué que la musique d’Alessandro Scarlatti déploie des trésors d’inspiration auxquels The English Concert rend justice dans les passages solistes virtuoses (excellents violon et trompette solo), au lieu que la couleur instrumentale d’ensemble évolue dans un grisâtre camaïeu. Dommage.

 


Fermer la fenêtre/Close window

  

Cliquez l'un ou l'autre bouton pour découvrir bien d'autres critiques de CD
 Click either button for many other reviews