Texte paru dans: / Appeared in:
*  

Diapason # 559 (06/2008)
Pour s'abonner / Subscription information


Harmonia Mundi
HMG 50249



Code-barres / Barcode : 0794881852123

Consultez toutes les évaluations recensées pour ce cd ~~~ Reach all the evaluations located for this CD

Appréciation d'ensemble:
Analyste:  Ivan A. Alexandre
 

Vendredi 18 mars 1949 Alfred Deller enregistre pour His Master’s Voice son premier 78 tours, Music for a while. Jeudi 8 mars (ou dimanche 8 avril, il y a débat) 1979 : il enregistre pour Harmonia Mundi son dernier 33 tours, Music for a while. Trente ans, un même ground hypnotique, une même louange de Dryden: «La musique, un moment/Trompera vos tourments... ». Entre ces bornes occultes une vie a passé, la vie glorieuse d’un fondateur et d’une légende.

Ce testament archiconnu, qui voit le pionnier Deller passer le relais au conquérant Christie, n’a jamais quitté les bacs. Voici quelques années, l’éditeur y a judicieusement adjoint le song «O Solitude» tiré d’un album de peu antérieur (sans Kuijken ni Christie). C’est dans cet état définitif qu’il nous revient à prix doux, enrichi pour son passage en collection « Gold» des témoignages de Harnoncourt, Leonhardt, Jacobs, Elliott et Coutaz tirés du coffret « Portrait of a Legend » paru en 2003. On y retrouve, dans des pages mille fois lues en studio comme en public, le dernier Deller, verbe expansif, voix meurtrie, timbre et style intacts mais traversés de « bowmanismes » (résonance nasale, aigu éludé) et poussés par une urgence qu’ignorait l’ange de 1950. Moins de lumière, plus de sang : l’humanité  a pris possession de ce chant divin qui, encore trois décennies plus tard, nous touche et nous parle identiquement. Un chant monté de la maison Purcell comme si nous y étions. Quelques semaines plus tard, le 16 juillet 1979, le premier contre-ténor moderne succombait à une crise cardiaque. Music. . . for a while.

 

 

Cliquez l'un ou l'autre bouton pour découvrir bien d'autres critiques de CD
 Click either button for many other reviews